Ressource
Présentation

POLLUTION URBAINE

  • POLLUTION URBAINE

 

Depuis les années 50, les rejets dans les rivières se sont multipliés : Voici un échantillon des principales pollutions de l'eau entrainant la dégradation des milieux aquatiques.

 

Événements
Eutrophisation du Doubs franco-suisse !
pecheur-doubs

 

Les riviéres de Franche Comté meurent !

Anper-tos-accuse

Pollution aquatique de la Loue

© France 3

Pollution aquatique sur la riviére Bienne

© France 3

Accueil >> Gouvernance >> Editorial 4

Orientation et priorités de l'année 2016

 

 

"Nos rendez-vous"

 

 

Carhaix le 20 et 21 février 2016

 

Assemblée Générale ANPER

à Beaune le 5 mars 2016

 C'est le Groupe Local de Bourgogne

qui nous recevra.

Les détails sont à lire sur

votre courrier reçu par La Poste.

Si vous n'avez pas encore votre invitation,

réclamez-la à : anper.tos@gmail.com

 

 

La mobilisation pour la biodiversité du milieu aquatique passe par l'adhésion

Nous rappelons que le dynamisme de notre association dépend intégralement de ses adhérents.

2016, année de la biodiversité: il est indispensable que chacun se mobilise d'avantage en adhérant et, pourquoi pas, accompagner chaque nouvelle adhésion par 2 parrainages

 

Vous souhaitez vous engager localement? Prenez contact avec ANPER afin de créer un groupe local.

 

TELECHARGEZ NOTRE BULLETIN D'ADHESION 2016

 

 

Editorial n°4 du mois de janvier 2016

Chaque trimestre, Philippe BOUCHEIX, Président d'ANPER ou le Conseil d'Administration, nous informera des actions et des objectifs qu'il souhaite donner à l'Association Nationale de Protection des Eaux et Rivières anciennement Truite, Ombre, Saumon (TOS).

 

Une reconquête à l'horizon !

L’horizon de cette année 2016 s’est déjà profilé et il apparaît, avec évidence, qu’il nous faudra encore et toujours être plus déterminé que jamais, à non pas seulement continuer, mais amplifier notre combat en faveur de la protection des milieux aquatiques (pour ceux qui demeurent encore en état et il n’en reste guère qui soient indemnes sur le territoire national) mais aussi, et surtout, aux fins d’une reconquête des équilibres biologiques des écosystèmes.

 

Nous devons admettre qu’il est particulièrement difficile de croire aujourd’hui à l’inversion des mécanismes qui saccagent depuis des décennies, avec de plus en plus d’indifférence, ce qui aurait dû être préservé de toute agression, l'eau qui est à l’origine du cycle de toute forme de vie sur Terre.

 

L'espoir d'une prise de conscience collective

La toute puissance de l’Etat a prouvé cette capacité à exercer une habile manipulation des esprits en fonction des intérêts, dont seuls ses dirigeants perçoivent les subsides. Les grands débats actuels, d’une affligeante stérilité autour des problématiques d’une société ultra permissive, ou seule, la dynamique politique compte, au détriment des logiques économiques, sociales et environnementales, en est une preuve évidente.

 

Avec quels espoirs pouvons nous encore nourrir notre détermination à continuer les combats que notre association mène depuis maintenant 58 années ?

 

Un projet de loi sur la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages, est en cours d’élaboration. Il a été adopté en première lecture par l’Assemblée Nationale et actuellement en cours d’étude par la commission de l’aménagement et du développement durable.

 

Peut-on croire à une véritable volonté d'inverser la dynamique de destruction des milieux aquatiques ?

 

L'expérience nous a appris la prudence. C'est, de toute façon, la reconnaissance par l'Etat de la dégradation alarmante des milieux naturels.

 

L’Onema (Office National des Eaux et des Milieux Aquatiques) fusionnerait avec d'autres institutions chargées de la protection des milieux naturels : volonté de simplification pour plus d'efficacité, ou création d'une usine à gaz ? Si la défense des milieux aquatiques se perdait dans un nouveau labyrinthe administratif, les bonnes volontés s'épuiseraient, nos espoirs seraient trahis une nouvelle fois.

 

Affaire à suivre...

 

Le droit à un environnement sain ne mériterait-il pas d'être ajouté à la Déclaration des Droits de l'Homme, en préambule à la Constitution ?

 

Plus que jamais, être militant !

Les objectifs du Conseil d’Administration d’ANPER ne tiennent pas seulement par la volonté de ses membres, ni seulement grâce aux efforts des quelques adhérents qui s’impliquent, chacun dans leur région.

 

Adhérer à ANPER ne doit pas rester un acte purement symbolique. L'action d'une association n'est autre que la résultante du travail de l'ensemble de ses membres.

 

Là où l'association n'est pas représentée, les rivières ne sont pas défendues. Là où elle est représentée, c'est le travail des adhérents qui s'impliquent localement, avec l'aide et les conseils des spécialistes d'ANPER, qui permet d'agir.

 

Vous souhaitez défendre votre rivière, votre lac, la mer qui vous est chère... Mobilisez-vous !

 

Pour 2016 plus que jamais, adhérez et faites adhérer !

 

Meilleurs Vœux à toutes et tous.

 

Le Conseil d'Administration d'ANPER